Test détaillé du casque Shoei Glamster

On t’en parlait déjà dans notre liste de cadeaux originaux pour motard(e)s. Mais on n’avait pas eu l’occasion de le tester vraiment. Mais voilà qui est chose faite puisqu’on a eu l’occasion de faire un test pendant 6 mois du casque Shoei Glamster.

Alors est-ce que ce casque serait le meilleur de deux mondes ? C’est-à-dire un casque stylé qui pourrait être en plus utilisé pour de longues sorties de plusieurs jours ? Après 6 mois d’utilisations en conditions réelles environ, on peut t’en faire une revue détaillée.

En résumé pour les lecteurs/-trices pressé(e)s

Pros

Cons

  • Le look (!!)
  • Qualité des matériaux/finition
  • Pinlock fourni
  • Poids (1200 gr. en taille M)
  • 5 ans de garantie
  • Utilisation comme casque de lifestyle/petite sortie
  • Absence de pare-soleil
  • Points de pression derrière l’oreille quand on porte des lunettes de soleil. Carrément douloureux au bout de 45min
  • Isolation phonique > 80km/h
  • La visière ne tient pas en position ouverte en roulant, à cause de la pression de l’air.
  • Utilisation comme casque de touring

test casque shoei glamster

Dans le détail maintenant

Un peu d’histoire : les origines de la vague neo-retro

Au tout début, on trouve la culture du café racer. Dans les années 1950 et 1960, les café racers étaient des motos de série modifiées par leurs propriétaires et optimisées en termes de vitesse et de maniabilité pour des balades rapides sur de courtes distances.

Puis dans les années 2000, on a assisté à l’émergence d’ateliers de préparations, tels que les Australiens de Deus Ex Machina ou les Danois Wrenchmonkees, qui ont créé une sorte de “nouvelle” culture de la moto.

Aux origines de cette tendance, on retrouvait des custom workshops, comme par ex chez les Australiens de Deus, ou les Danois de Wrenchmonkees, qui ont créé une « nouvelle » culture motarde. Leur proposition de valeur était simple : offrir à une clientèle de motards exigeants des motos personnalisées à leur goût, afin de se démarquer. À l’époque, ces ateliers travaillaient principalement sur des bases de BM R80, ou des modèles japonais (par exemple Honda CX 500).

En parallèle à cela, notamment chez Deus, on a commencé à proposer des accessoires et des équipements afin d’assortir ses tenues à ses motos, et de pouvoir porter comme des signes de ralliement à une communauté de connaisseurs érudits.

test casque shoei glamster

test casque shoei glamster
Deus Ex Machina, Los Angeles 

Voulant aussi surfer sur cette vague nostalgique, les constructeurs ont surtout senti la cash machine un bon filon commercial. En effet, ils se sont rendu compte qu’ils pourraient cibler une nouvelle clientèle, plus urbaine certes, mais aussi au pouvoir d’achat plus conséquent.

C’est donc tout naturellement qu’ils se sont mis à cette mode du néo retro. Tout d’abord par des initiatives telles que par ex. le Yamaha Yard Built, faisant appel à ces workshops pour customiser leurs motos et surfer une hype. Puis, en se basant sur ces prépas, et en puisant dans leurs archives et banques d’organes, ils ont sorti leurs propres modèles factory,

BMW et sa R Nine T ont ouvert le bal, puis Triumph en mettant à jour ses nouvelles gammes Bonneville, Yam et ses XSR, Kawasaki et sa RS 900, etc.

Et les équipementiers dans tout ça ?

Et comme souvent dans la vie, commencent les constructeurs et s’en suivent les équipementiers. Ceux-ci ont aussi voulu proposer des produits à cette clientèle, qui cherchait des alternatives stylistiques dans leur pratique du deux-roues motorisés.

Et si Bell s’est taillé la part du lion pendant de nombreuses années, notamment avec son modèle Bullit, d’autres sont bien décidés à venir les concurrencer sur ce juteux marché, notamment les japonais de Shoei avec deux modèles, le Ex-Zero, plutôt typé Cross, et le Glamster. Et c’est ce deuxième qui nous intéresse ici.

Spécifications

  • Coque en AIM pour une absorption de choc
  • Calotin polystyrène à multi-densités
  • Écran CPB-1V
  • Boucle double-D
  • Poids : 1250 gr. (taille M)
  • Système d’extraction d’urgence E.Q.R.S. (Emergency Quick Release System)
  • 3 tailles de coque différentes (XS-M/ L/ XL-XXL)
  • Coiffe 3D
  • Mousses de joues en différentes épaisseurs (31, 35, 39, 43, 47 mm)
  • Intérieur détachable et lavable

A l’utilisation

L’auteur de cet article a la chance d’avoir pu les tester pendant environ 6 mois. Et voilà ce qu’il peut vous en dire :

  • Rapport qualité/prix : trouvé en action chez un détaillant à 430 CHF/€, il est clair que compte tenu du niveau de prestation, le prix est correct pour un 2ème casque, qui plus est en fibre de verre. Le nouveau modèle 2023 est annoncé 100 à 150 CHF/€ de plus. A ce prix, pour un casque à l’utilisation assez limitée, il faut vraiment se poser la question. En effet, un Shoei GT-Air II vaudra certes un peu plus, mais il sera bien plus polyvalent et on pourra l’utiliser pour de longues sorties de plusieurs jours.
  • Finition : coque en fibre de verre AIM, calotin polystyrène à multi-densités, Pinlock fourni, base des mousses en simili cuire plutôt flatteuse à l’œil et censée rappeler les casques d’antan. Bref des excellents matériaux qui justifient, du moins en partie, son prix premium.
  • Confort :
    • Poids : avec un poids de 1200 gr en taille M, avec les accessoires optionnels, le casque est plutôt léger et ne se fait pas ressentir même après plusieurs heures.
    • Ventilation : avec une ventilation uniquement sur l’avant du casque, menton et front, qui elle est ajustable, en cas de grosse chaleur ça peut être un peu limite. A noter que la ventilation du menton n’envoie pas d’air directement dans le visage et aura plutôt une fonction de design.
    • Isolation phonique : correcte jusqu’à 80km/h, après ça devient bruyant. Et je ne parle même pas d’un trajet sur l’autoroute. Prévoir des bouchons pour les longs trajets.
    • Vision : bon champ de vision dû à une visière large. De plus le pin lock évitera la concentration de buée sur l’intérieur de la visière. MAIS, car il y a un gros mais, l’absence de pare-soleil est problématique à mon sens voir rédhibitoire. Plus là-dessus dans la section des points négatifs.
  • Look : superbe look vintage. Large choix de couleurs, dont certaines éditions spéciales, plus travaillées. Bref, tu y trouveras sans doute ton compte et ne passeras pas inaperçu(e) coiffé(e) de ce casque intégral.
  • Couleur(s) : Je l’ai pris volontairement en blanc, car je voulais essayer un casque de couleur claire, au moins une fois dans ma vie. Et je ne suis pas déçu de mon choix. Pourquoi ? La sensation de chaleur est moindre que dans les casques noirs ! En effet, à la longue, le blanc réfléchira la lumière alors que le noir l’attire. Et cumulée avec la chaleur qui se dégage de la tête, bonjour l’étuve. Mais bon, comme ce casque se destine plutôt à des sorties courtes de <60min, je diras que ça n’aura pas forcément un gros impact.
  • Protection/sécurité : Système d’extraction d’urgence E.Q.R.S. (Emergency Quick Release System) et homologation ECE 22/05. Bref, il répond aux standards européens.
  • Durabilité : après environ 2000km, le casque est toujours impeccable. On verra à la longue. Mais de par mon expérience, les Shoei vieillissent très bien, surtout si on les entretient correctement.

test casque shoei glamster

Des points négatifs ?

L’absence de pare-soleil est pour moi le gros point négatif de ce casque. Non pas que ça soit une exception de la marque. La plupart des casques de ce style n’en ont pas (Bell, DMD, etc.). Toutefois, à l’utilisation, cela pose trois problèmes sur les plus longues sorties.

  1. Soit, on ne porte pas de lunettes de soleil et on est ébloui constamment.
  2. Soit on porte des lunettes de soleils et dans ce cas, la vision est impactée dans les tunnels par exemple, ce qui peut être dangereux.
  3. Soit on opte pour une visière fumée/photochromatique. Mais ça ne résout pas vraiment les deux problèmes précédents puisqu’on aura le cul entre deux chaises si tu me passes l’expression.

Et si tu dois te balader avec la visière normale pour les débuts/fins de journées puis la remplacer par l’autre visière lorsqu’il y a beaucoup de luminosité, alors merci le côté pratique.

Et dans tous les cas, je te déconseille mais alors très fortement de rouler avec la visière ouverte et sans lunettes. En effet, prends-toi un insecte même à 50 km/h directement dans l’œil et tu verras comme c’est agréable. Alors à 100 km/h…

Sinon, j’ai ressenti des points de pressions derrière les oreilles, là où le casque appuie sur les branches des lunettes de soleil. Après 45min, ça devient carrément douloureux. Et après 90min, je dois m’arrêter pour soulager la douleur. Donc pour un casque destiné à de longues sorties de plusieurs heures/jours, ce n’est franchement pas top ! Aussi, je m’en tiendrai à mon Shoei GT-Air pour les road-trips.

Alors tu me diras que ça dépend in fine de la forme du crâne et des lunettes. Oui certes ! Toutefois je te dirai que j’ai essayé de nombreux casques, de marques différentes, avec des lunettes optiques ou solaires, avec différentes épaisseurs de branche, et c’est le seul qui m’a procuré une sensation aussi désagréable. Et ceci après déjà 30-45min.

Sinon l’isolation phonique, passé 80 km/h, pourra refroidir certain(e)s d’entre vous, qui seraient tenté(e)s de l’utiliser pour partir rouler en mode touring (autoroute + longues sections). Tu pourras toujours t’équiper de bouchons d’oreille, pour palier à ce problème. Mais après, certain(e)s motard(e)s n’aiment pas la sensation.

Last but not least, comme disent nos amis anglo-saxons, le choix de la boucle Double-D, pour un casque de ce type est discutable. Tout d’abord parce qu’aucun(e) peu d’entre vous vont l’utiliser sur piste. Ensuite parce que pour une utilisation urbaine et/ou péri-urbaine, une boucle crantée serait quand même plus pratique.

test casque shoei glamster

En conclusion

Donc en résumé, si tu cherches un casque de qualité, avec un bon style pour parader dans un rayon de 30-50km autour de chez toi, alors ce casque sera parfait. Et dans ce style, le Bell Bullitt sera à mon sens encore moins polyvalent.

Il reste le très haut de gamme, par ex. chez Hedon Helmet. Avec certes des matériaux encore plus nobles, notamment du vrai cuir et des coques en fibres de verre/carbone, mais surtout avec un ticket d’entrée à plus de 800 CHF/€. Ce qui les destinent à une clientèle encore plus aisée.

Maintenant si tu te dis qu’avec le Shoei Glamster, tu auras enfin le meilleur des deux mondes, à savoir un casque stylé et calibré pour les longs road-trips, alors passe ton chemin. En effet, ce casque risque de te décevoir car tu ne retrouveras pas le confort d’un GT-Air, d’un Neotec voire même n’un NXR.

Alors faut-il privilégier le style ou le confort ?

C’est à toi de répondre à cette question ! Mais si tu es incapable de trancher, alors il faudra peut-être casser ta tirelire et acheter les deux 😉 !

Dans tous les cas, on espère que ce test te sera utile. N’hésite pas à parcourir notre blog pour découvrir d’autres sujets autour des thématiques liées à la moto.

Ride on !

test casque shoei glamster

Gallerie de photos

 

Cruizador

Hey! Je suis le fondateur et le Chief Biker Officer chez Cruizador. Motard et passionné de voyage depuis longtemps, c'est en 2018 que j'ai décidé de lancer ce nouveau service, en espérant qu'il parle aux plus grands nombres de motard(e)s qui partagent la même philosophie et la même soif de grands espaces. C'est avec plaisir que je prends note de vos commentaires, idées d'amélioration, etc. Ride on!

Related posts

Test Blouson Belstaff Brooklands

Voici notre test détaillé du blouson Belstaff Brooklands, de la marque éponyme, dont on te parlait dans notre Lire plus

Test Pantalons Cargo Riding Culture

Après 3 mois à les essayer dans toutes sortes de conditions, on peut faire un test des pantalons Cargo Riding Culture. Lire plus

Koso Heated Grips Review

Test KOSO poignées chauffantes

Je vous fais un test des poignées chauffantes Koso. Valent-elles leur prix ? Qu’ont-elles de plus que la concurrence ? C’est par…

Lire plus

Commentaires

  • Idées cadeau pour motard(e)s – Cruizador Conseils & Astuces
    2023-11-21 10:04:36

    […] d’en savoir plus? Voici notre revue détaillée du Shoei Glamster, que nous avons passé sur le grill dans toutes sortes de conditions et sur près de 2000 km […]

Recherche

février 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29

mars 2024

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Marque
Prix

Comparer les annonces

Compare