Comment (mieux) louer sa moto - Cruizador Featured

Comment (mieux) louer sa moto

Motorcycle Cruizador

Dans cet article, on vous donne des astuces sur comment gagner de nouvelles locations et optimiser votre annonce.

En bref

1. Fixez le prix juste
2. Observez la concurrence
3. Pensez comme un locataire
4. Ajoutez du confort/de la commodité ou c’est possible
5. Mettez de bonnes photos
6. Adoptez les rabais multi-jours
7. Soyez réactifs et répondez personnellement
8. Faites la promotion de votre propre annonce
9. Demandez une évaluation aux locataires
10. Pensez au frais d’entretien/d’amortissement

Si vous avez parcouru notre site web, vous vous êtes rendus compte peut-être que certaines motos ont déjà été louées (1 ou plusieurs fois) alors que d’autres pas du tout.

Toutefois, nous sommes persuadés qu’avec ces quelques conseils, vous pourrez optimiser votre annonce et augmenter les chances que votre moto soit louée. En effet, maintenant que le gros du travail est fait (la moto est inscrite), il serait dommage de la laisser en friche !

Voici donc notre top 10 des conseils sur comment mieux louer sa moto:

Harley Davidson, Cruizador, Sporster, Bobber

1. Fixez un prix juste

On espère tous obtenir le prix le plus élevé pour notre bécane, mais parfois, en étant trop gourmand, on passe à côté d’une location.

Si vous êtes un propriétaire particulier, on vous recommande d’être entre -20 et -30% moins cher par rapport à une bécane similaire chez le concessionnaire du coin, qui louera sans doute un modèle de l’année donc probablement plus récent que le votre. Et même s’ils n’ont pas de modèle exactement similaire, on vous recommande d’être compétitif pour gagner de nouvelles locations. Pas envie de vous creuser la tête à chercher ? On peut vous fournir les prix-référence de la location traditionnelle.

Si vous êtes un loueur professionnel (garage, concessionnaire), vous avez la possibilité de jouer sur le forfait kilométrique, les accessoires fournis, etc. pour vous démarquer de la concurrence.

2. Observez la compétition

Faites un comparatif avec les autres motos de la plate-forme, afin de savoir où vous vous situez. Nous avons des touristes qui louent sur Cruizador, et ceux-ci sont (très) mobiles. Pas d’annonce correspondante/à un bon prix à Bern par ex. ? Ils ont vite fait de prendre un train et de louer à Fribourg ou Zurich, puisqu’ils avaient de toute façon prévu d’y passer.

3. Pensez comme un locataire

Mettez-vous à la place d’un locataire. De quelle(s) information(s) aurait-il besoin pour bien choisir sa moto de location ? Mettez l’accent sur l’expérience de conduite plutôt que sur les aspects techniques. Par ex. « ma BMW R1200GS est parfaite pour les sorties à deux. De plus, les valises latérales et le Top Case vous permettront d’emporter vos bagages pour la journée et de stocker les casques quand vous n’êtes pas sur la moto. »

4. Ajoutez de la commodité/du confort…

…où c’est possible. Par exemple en proposant de déposer la moto à côté de la gare, si vous habitez dans un quartier un peu excentré, ou même devant un hôtel. Ou si vous avez une place de parc (gratuite) à proximité, proposez au locataire d’y laisser sa voiture le temps de la location. Si vous avez des accessoires comme un chargeur USB, un GPS, un support pour Smartphone, etc. incluez-les dans la description, quitte à augmenter un petit peu le prix de location à la journée. Pour finir, mettez à disposition l’équipement de base ou du moins un casque. Car en réalité beaucoup de nos motards-locataires revendent leur moto et l’équipement qui va avec pour des raisons familiales ou professionnelles. Et ils ne vont sans doute pas racheter tout l’équipement pour quelques locations par année. Et c’est encore plus vrai pour les touristes de passage. On comprend que certains soient réticents à l’idée de mettre à dispo leur casque, notamment pour des questions d’hygiène. Toutefois, tous les casques vendus en Suisse sont homologués, même les bon-marché disponibles en grande surface. Aussi, pas besoin de fournir un casque Shoei ou Arai de compétition. Et avoir un deuxième casque moins dommage est toujours pratique, même pour vous 🙂 .

5. Une bonne photo…

…vaut mieux que mille mots. Et avec les smartphones actuels, il n’y plus d’excuse pour ne pas prendre de bonnes photos de votre moto. Pensez donc à mettre votre moto devant un fond neutre (un mur, une porte de garage par ex.), et avec une bonne lumière (attention au contre-jour) et de préférence en format horizontal. Et mettez-en deux ou trois, sous différents angles, afin que le locataire puisse se faire une bonne idée. Évitez en outre les photos type constructeur, qui pourront éveiller la suspicion chez le locataire (fausse annonce).

6. Adoptez les rabais multi-jours

En effet, si votre moto est louée plus longtemps, ça veut dire plus d’argent pour vous et pas plus de travail. Aussi, une longue location, même en accordant un rabais vaut mieux que plein de petites. Un rabais multi-jour est une bonne incitation pour les locataires.

7. Soyez réactif et répondez personnellement

Lorsqu’une demande de location est faite sur notre plate-forme, le système vous envoie une notification. Pensez à nous confirmer rapidement si la moto est disponible. Ceci aura un impact positif sur le locataire. Et même si nous leur recommandons de ne pas réserver last-minute (min. 48h avant le check-in), surtout pour le week-end, la moto est un loisir qui dépend fortement du temps et celui-ci n’est pas forcément prévisible une semaine à l’avance. Bref soyez réactif/réactive!

Et dans tous les cas, répondez personnellement aux demandes, même si la moto n’est pas disponible. Nous avons des utilisateurs réguliers. Et s’ils voient qu’il y a une (vraie) personne derrière l’annonce, qui répond aux demandes, il sera plus en enclin à refaire une demande, que s’il reçoit chaque fois une notification automatique du système.

8. Faites la promotion sur d’autres sites

Votre annonce, c’est aussi votre business. Vous pouvez tout à fait en faire la promotion sur d’autres plates-formes (Anibis, Tutti, etc.) mais aussi sur les réseaux sociaux et dans votre entourage. Plus votre annonce gagne en visibilité, plus il y aura de trafic et plus elle deviendra attractive. Copiez le lien URL de votre annonce et postez-le où bon vous semble. Et n’hésitez pas à mettre nos coordonnées à la place. On s’occupera déjà de répondre aux intéressés et d’éliminer les personnes pas sérieuses. C’est aussi ça le service Cruizador 🙂 !

9. Demandez une évaluation…

…aux locataires qui ont loué votre moto. Ça a un impact sur les autres locataires potentiels. En effet, qui ne regarde pas les commentaires sur Airbnb ou Booking.com avant de réserver un logement ? Cruizador le leur demande systématiquement dans l’email de fin de location. Toutefois, lorsque c’est vous qui le leur demandez directement, le taux de réponse est plus élevé. Après tout, vous avez fourni un super service, il n’y a pas de raison que le locataire ne fasse pas ce petit effort en retour. Et puis les membres de la communauté Cruizador sont vraiment top et partagent la même passion. Certains ne louent pas de moto parce que c’est trop cher ou pas pratique, notamment les touristes de passage. Ceux-ci ont rêvé de rouler sur nos belles routes pendant longtemps. Et ils sont très reconnaissants que vous leur louiez votre moto. Nous avons eu déjà des retours de quelques beaux échanges entre propriétaire et locataire. Et on va continuer à travailler dans ce sens, soyez-en assurés.

10. Pensez aux frais d’entretien et à l’amortissement…

…lorsque vous fixez le prix de location. Certaines motos sont plus gourmandes que d’autres et les consommables (pneus, plaquettes, etc.) se remplacent plus souvent sur les motos puissantes que sur les petites cylindrées. Aussi, vous avez la possibilité de fixer un forfait kilométrique (par ex. 300km/jour), afin d’obtenir un dédommagement supplémentaire si le locataire roule beaucoup. Chaque kilomètre additionnel sera facturé au locataire (montant forfaitaire actuel : 30cts/km).
Toutefois soyez stratégiques. Ne mettez pas un forfait trop bas ( moins de 200km/jour), celui-ci pouvant décourager les locataires potentiels. En outre, il y a moins de risque qu’un locataire fasse beaucoup de kilomètre sur une moto de type sportive que sur un trail confortable. Aussi, mieux vaut élever le forfait kilométrique et augmenter le prix/jour, que de faire l’inverse.

Et téléchargez notre e-book « louer sa moto, tout ce qu’il faut savoir »

On y donne plein d’autres conseils 🙂

Cruizador

Hey! Je suis le fondateur et le Chief Biker Officer chez Cruizador. Motard et passionné de voyage depuis longtemps, c'est en 2018 que j'ai décidé de lancer ce nouveau service, en espérant qu'il parle aux plus grands nombres de motard(e)s qui partagent la même philosophie et la même soif de grands espaces. C'est avec plaisir que je prends note de vos commentaires, idées d'amélioration, etc. Ride on!

Related posts

Cruizador Ecosystem

L’écosystème Cruizador, un cercle vertueux

En moins de trois ans, Cruizador est devenue la plus grande plate-forme de location de moto de Suisse. Lire plus

Triumph Motorcycles X Cruizador

Cruizador pour les concessionnaires

Qu’on soit convaincu par la location ou pas, le constat est le suivant: Lire plus

Col de l'Iseran Cruizador

Mourir peut attendre

Alors que je suis tranquillement en train de consulter la carte, assis sur ma moto sur une place en gravier, j’entends un…

Lire plus

Recherche

avril 2021

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

mai 2021

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Marque
Prix

Comparer les annonces

Compare